Pourquoi pas une éolienne citoyenne ?

La SPE veut étendre le parc éolien de Berloz vers Geer

Vous aurez probablement remarqué l’apparition de 3 chantiers près de l’entrée d’autoroute de Berloz : 3 éoliennes de la SPE sont en cours de construction. Le 12 mai dernier, la SPE, associée pour l’occasion à Air Energy, organisait une séance d’information à l’école communale de Hollogne pour annoncer sa volonté d’en implanter 7 autres, dans la campagne entre Berloz et Geer.

Publié le lundi 29 juin 2009
JPEG - 318.6 ko
Plan d’implantation des éoliennes

Le projet n’en est encore qu’au stade du démarrage de l’étude d’incidence, qui va durer de 6 à 8 mois. Pourquoi ne pas mettre ce délai à profit pour négocier au mieux avec la SPE une participation communale et citoyenne dans ce projet éolien ? Pourquoi ne pas suivre l’exemple voisin de Villers-le-Bouillet, où un échevin Ecolo, Jean-François Ravone, a obtenu que la commune devienne propriétaire d’une des éoliennes ? D’autant que la SPE s’est dite ouverte à une telle hypothèse.

Des clopinettes

Actuellement, 117 éoliennes tournent en Wallonie, réparties sur 22 communes. Il faut savoir que près de la moitié de ces communes ne reçoivent aucune compensation financière et que l’autre moitié reçoit environ 2 500 € par éolienne et par an. Ce qui, en regard des bénéfices engendrés par les électriciens, représente des clopinettes. Or, avec la libéralisation de l’énergie décidée par l’Europe, d’une part nos communes reçoivent moins de dividende de la part des intercommunales et, d’autre part, elles doivent payer leur électricité beaucoup plus cher.

Par ailleurs, même si en tant qu’écologistes nous sommes globalement favorables au développement éolien, il faut reconnaître que cela ne se fait pas sans quelques désagréments, du point de vue paysager par exemple. N’est-il pas beaucoup plus facile de les accepter si l’on sait qu’une part des bénéfices engendrés va directement dans les caisses communales, plutôt que d’enrichir des sociétés déjà trop puissantes, et françaises de surcroit. Quand on sait que ces sociétés s’enrichissent en Belgique grâce à la rente nucléaire payée par nos parents, et aux certificats verts payés par nos impôts, il y a de quoi râler devant nos factures d’électricité...

Forte de ces constats, notre locale Ecolo a suggéré d’inviter Jean-François Ravone, cité plus haut, pour nous parler de son projet. La commune a accepté d’organiser une séance d’information le 10 juin dernier, en présence des conseillers communaux de Geer et de Berloz, ainsi que de leurs deux CCATM. Ce fut très instructif.

Un bénéfice attendu de 2 millions d’euros

Bien sûr, le projet de Villers n’a pas été une mince affaire, et a demandé beaucoup d’énergie et de temps. Mais les avantages sont nettement à la hauteur :
- un investissement de 300 000 €, soit moins de 10 % seulement du coût de l’éolienne. Dont seulement 74 700 € empruntés par la commune ;
- 500 000 € de subsides de la Région wallonne ;
- un bénéfice attendu de 2 millions d’euros sur 20 ans, soit 100 000 € par an ;
- une fois l’éolienne en place, elle ne demande plus aucun travail de la part de la commune, qui a pris un contrat de maintenance « full option » avec une garantie de fonctionnement de 97 % ;
- un projet qui implique la population.

Des projets éoliens fleurissent un peu partout en Wallonie. Il s’agit d’une véritable colonisation de notre espace, pour des profits privés. De plus en plus, des communes et des citoyens exigent leur part de gâteau. Un dernier exemple concerne la commune de Dour. Si vous aussi, vous pensez que Geer et Berloz doivent s’associer et agir dans ce sens, faites-le savoir, parlez en autour de vous et discutez en avec vos conseillers communaux.

A télécharger

Villers-le-Bouillet : Une éolienne citoyenne en partage
Document PDF - 207.4 ko - ouvrir document
12/06/09 | RTC Télé-Liège | Inauguration de l’éolienne citoyenne à Villers
Document HTML - 35.3 ko - ouvrir document
26/06/09 | RTBF Entrepremière | Bernard Delville, le pionnier des éoliennes citoyennes en Wallonie
Document HTML - 38.4 ko - ouvrir document